Upgrader le SpeedTouch 510v5 sous Linux (Mandriva 2006)



        FT livre actuellement (mars 2006) dans son « pack Ethernet » un sympathique modem Thomson SpeedTouch 510v.5 plein de possibilités. Malheureusement, celui que j'ai reçu était doté d'une version de firmware dont la réputation n'est pas très bonne, la 5.2.7. Par ailleurs, je suis un utilisateur exclusif du système d'exploitation Mandriva Linux 2006, ce qui n'a pas facilité les opérations de mise à jour pour un piètre informaticien comme moi. J'ai donc pensé qu'il pourrait être utile à d'autres de présenter ici la démarche qui m'a conduit au succès, même si elle n'est qu'une possibilité parmi d'autres. Les utilisateurs d'autres distributions pourront, si besoin est, s'inspirer de la méthode avec des variantes. Par exemple, sous Red-Hat, on pourra préférer le serveur bootp, plus simple, à dhcp-server.

        Merci de me faire part des erreurs que vous trouverez inévitablement dans ce qui suit, ainsi que de tout complément d'information que vous jugeriez nécessaire.

        Si vous choisissez de suivre mon exemple, il va de soi que c'est sous votre propre responsabilité. Renseignez vous bien avant d'agir et soyez prudent. Une fausse manœuvre pourrait rendre le modem inutilisable.

1. Se procurer un firmware récent :

        (Et l'archive de francisation.) http://perso.wanadoo.fr/michel-m/speedtouch.htm
Merci à Michel pour ses très intéressantes pages. Outre les précieux fichiers, on y trouve des explications bien utiles.
Autre adresse possible pour le firmware : http://mirror.opensourcehub.com/pub/speedtouch/routers/ST510v5/v5.4.0.14/
Choisir le fichier ZZS7AA5.40E.bin. Pour le fichier de francisation, si vous ne le trouvez pas, je vous l'enverrai avec plaisir sur simple demande.

2. Installer le client tftp :

# urpmi tftp
        Ce client n'est pas indispensable mais permettra de tester le serveur tftp-server.

3. Installer le serveur tftp-server :

# urpmi tftp-server
        Cette installation crée un répertoire /var/lib/tftpboot. C'est dans ce répertoire que le modem viendra chercher son firmware, fichier qu'on y aura déposé et auquel on aura affecté les droits maximum pour tout le monde :
# chmod 777 ZZS7AA5.40E.bin
        (C'est mon nouveau firmware.)

4. Installer et configurer dhcp-server :

# urpmi dhcp-server
        Cette installation crée un modèle de fichier de configuration /etc/dhcpd.conf.sample. M'aidant de ce modèle et aussi des pages de manuel de dhcpd et dhcpd.conf, j'ai créé un fichier /etc/dhcpd.conf contenant ceci :

ddns-update-style none;
subnet 10.0.0.0 netmask 255.255.255.0 {
}

host speedtouch {
hardware ethernet 00:0e:50:b9:42:ad;
fixed-address 10.0.0.138;
filename "ZZS7AA5.40E.bin";
}


     00:0e:50:b9:42:ad est l'adresse MAC de mon modem, mentionnée sur l'étiquette collée sous le boîtier. ZZS7AA5.40E.bin est le nom du fichier constituant le nouveau firmware que j'ai choisi d'installer sur mon modem.
            Mon fichier de configuration est sûrement très améliorable, ne vous gênez pas. Naturellement, ceux qui utilisent déjà dhcp-server n'auront qu'une petite addition à faire à leur fichier existant.

5. Connecter le modem...

        au port ethernet du pc et le mettre sous tension. Ne pas le relier à la ligne téléphonique. Dans le cas du modem ST510V.5, le cordon ethernet peut être indifféremment droit ou croisé. Attendre que le voyant « ethernet » s'illumine en vert.

6. Lancer le serveur tftpd :

# service xinetd restart
        (Peut-être pas nécessaire.)

7. Lancer le serveur dhcp-server :

# service dhcp start
        Il sera peut-être utile par la suite de savoir le désactiver avec drakxservices. On n'upgrade pas son modem tous les jours.

8. Ouvrir en utilisateur ordinaire une session telnet avec le modem :

$ telnet 10.0.0.138
Trying 10.0.0.138...
Connected to 10.0.0.138 (10.0.0.138).
Escape character is '^]'.
User:Administrator

------------------------------------------------------------------------

______ SpeedTouch 510v5
___/_____/\
/ /\ 5.2.7.19
_____/__ / \
_/ /\_____/___ \ Copyright (c) 1999-2005, THOMSON
// / \ /\ \
_______//_______/ \ / _\/______
/ / \ \ / / / /\
__/ / \ \ / / / / _\__
/ / / \_______\/ / / / / /\
/_/______/___________________/ /________/ /___/ \
\ \ \ ___________ \ \ \ \ \ /
\_\ \ / /\ \ \ \ \___\/
\ \/ / \ \ \ \ /
\_____/ / \ \ \________\/
/__________/ \ \ /
\ _____ \ /_____\/
\ / /\ \ /___\/
/____/ \ \ /
\ \ /___\/
\____\/

-------------------------------------------------------------------------

{administrator}=>software upgrade
        J'ai alors obtenu le message suivant :
ERROR : type[0], class[10], name[EQUIP], file[/cm4/fsn/app/ant/equip/equip_cmds.c], line[440], info[SW u]
        Mais le modem démarre aussitôt le téléchargement et l'installation de son nouveau firmware. Le transfert du fichier est relativement long pour une taille d'environ 1,5 Mo (une vingtaine de secondes) et aucun message n'indique la fin de l'opération. La session telnet est interrompue sans que la main soit rendue. Heureusement, on peut surveiller le transfert avec net_monitor, par exemple. Cinq minutes plus tard, estimant que le modem avait eu le temps de digérer, je l'ai arrêté par son bouton M/A. À la remise sous tension, j'ai constaté qu'il était bien passé à la version 5.4.0.14.0. :-)
        (Ce reboot brutal n'était probablement pas nécessaire. Si j'avais eu le réflexe d'ouvrir avec lui une nouvelle session telnet ou de rafraîchir dans mon navigateur la page de son interface web, j'aurais certainement pu constater que j'avais bien affaire à un nouveau modem.)

9. Franciser l'interface du modem :

        L'archive langFrver5-4.rar récupérée sur le site de Michel renferme 12 fichiers dont les noms ne diffèrent que par une ou deux lettres. Un seul de ces fichiers est nécessaire. Dans le cas précis du firmware 5.4.0.14, bu540Bfr.lng m'a semblé être le bon choix, mais bp540Bfr.lng et tc540Bfr.lng donnent le même résultat.
        Par ftp, déposer le fichier dans le répertoire dl (download) du modem. Rafraîchir la page du navigateur ouverte sur son interface web. On s'aperçoit à présent que le choix de la langue est offert, en ou fr, en haut et à droite de chaque page. Un simple clic sur fr et hop, le voilà qui parle français. Pour pérenniser ce choix, ouvrir une session telnet avec le modem et envoyer la commande :
{administrator}=>language config language=fr

10. Particularités :

        Doté de son nouveau firmware, le modem surprendra l'observateur attentif par ce qui ressemble à un bug : En présence de trafic, son voyant Internet  clignote en rouge. Par ailleurs, son interface web offre sous l'onglet Connexion large bande un menu « Contrôler la connectivité à Internet ». Pour les abonnés chez Orange, ce test ne semble jamais complètement positif. Aux moments les plus favorables, au moins un des deux dns est coché en rouge. Même chose pour l'item Internet qui ne devient vert qu'en présence de trafic soutenu. Ne pas s'inquiéter, ces bizarreries n'empêchent pas le modem de travailler parfaitement.


Linux registered user 351296
Valid HTML 4.01!

Écrire à l'auteur